• Culture Etc

[Le Théâtre et vous] SAILOR RAVAUD - TPN44 (Promo 2021)

Dernière mise à jour : mai 25

"Le Théâtre et vous" est un tour d'horizon de jeunes comédien-ne-s dans leur dernière année de formation, en partenariat avec le Théâtre école de la Rue de Belleville - Nantes. L'aventure continue cette année. Les portraits vont se succéder pour annoncer les présentations de projets de fin d'études à voir au théâtre dont vous trouverez le programme dans l'article ci dessous:

PRESENTATION DES PROJETS DE FIN DE FORMATION

Parole à SAILOR RAVAUD que l'on pourra voir notamment dans "Bleu" les 4 et 5 juin, 19h, et "Arrête de mourir" les 11 et 12 juin, 18h, et qui (co)met en scène "Dans la roue de Lucien Baron" les 9 et 10 juin à 21h... Pensez à réserver vos places!

SAILOR RAVAUD. Photo: Mathilde Banderly (C)

Comment le théâtre est-il entré dans ta vie? Quel est ton premier souvenir de spectateur?


Le théâtre est entré dans ma vie quand j'étais petit, à peu près 4-5 ans: tous les soirs je faisais un spectacle à mes parents pour pouvoir gratter 5 minutes de plus avant d'aller au lit, c'était un super subterfuge!


Mon premier souvenir du théâtre en tant que spectateur à du se passer quand j'avais le même âge donc, pour ne pas mentir, je ne m'en souviens que très peu. En revanche, je sais précisément l'endroit où il est arrivé: c'était durant un spectacle fait au centre de loisirs par les animateurs, ce qu'on appelle une "sensi", l'un d'eux s’appelait Paul (dédicace si tu passes par ici) et m'avait transporté dans son rôle. Je ne voyais plus du tout l'animateur qui était avec moi toute la journée mais un autre personnage.

Quand as-tu pris conscience que tu voulais en faire ton métier? Quel sentiment domine quand tu es sur scène?

JULIETTE DUCORNETZ et SAILOR RAVAUD. Photo: Margot Martin's (C)

Je n'ai pris conscience que je voulais en faire mon métier que très récemment, je dirais même cette année. Je n'ai pas eu d' "illumination" à mes 5 ans en me disant que ça y est j'avais trouvé ma voie, que ça me bercerait toute ma vie, que j'avais trouvé ma passion etc… non à 5 ans je voulais m'inscrire au foot pour jouer avec Olive et Tom, on est bien loin de réciter du Molière 15 ans après.


J'ai commencé à faire sérieusement du théâtre il y a seulement 3 ans quand je me suis inscrit au Théâtre Populaire Nantais. J'y ai d'abord pris goût et puis j'ai cultivé ce que me donnait le théâtre et le plaisir que j'y trouvais. Maintenant je sais vraiment pourquoi j'aime cet art: je m'épanouis dedans de jour en jour et je n'ai plus envie de m'arrêter. Alors je fonce !


Dire quel sentiment domine sur scène reviendrait, pour moi, à énumérer une liste de courses: il y a beaucoup d'articles et ça change tout le temps. Je peux ressentir tellement d'émotions diverses en une seule pièce que ça m'est compliqué de pouvoir dire vraiment laquelle domine... Mais, je dirais que le fondement de toutes ces émotions se trouve dans la liberté, la sécurité que je ressens sur le plateau. Quand je monte sur scène c'est comme si mon cerveau s'éteignait et se rallumait au moment des applaudissements, une sensation sublime.

Dans quelle mesure le théâtre a-t-il contribué à ton épanouissement personnel et y contribue-t-il encore?

MANON DIXNEUF et SAILOR RAVAUD. Photo: Laura Dixneuf (C)

J'aime souvent dire à mes proches et aux filles que je veux draguer que le théâtre sauvera le monde, plus particulièrement des vies, et j'y crois vraiment. Le théâtre m'a permis de comprendre ce que je ressentais au plus profond de moi et que je n'arrivais pas à localiser ou à entendre. C'est cocasse à dire, mais c'est en jouant d'autres personnages que je me suis connu le mieux! Il me permet de vivre pleinement des situations que je ne pensais même pas réalisables, de passer par 12 émotions en une journée, de rire, de pleurer, de me battre, de douter et d'avoir encore plus envie d'y aller, d’appliquer une forme de catharsis, d'être plus en accord avec moi-même de me confronter à mes peurs... enfin bref: faites du théâtre !


Qu'est ce qui a été le plus important pour toi pendant les 3 années du TPN? Ton regard sur le métier de comédien a-t-il changé (si oui comment)?


Le plus important pour moi pendant ces 3 années au TPN à été l'écoute et la bienveillance qui se dégageaient de cet endroit. C'est comme si, tout le monde au sein de l'école, s'était mis à me faire confiance et m'avait donné toutes les clés pour pouvoir réussir ce que je voulais faire. Au delà de ça, la formation est, pour moi, quasiment parfaite: la première année consiste à réviser les bases, la diction, se tenir droit, bien adresser etc; la deuxième année on monte 2 projets qu'on joue pendant 24 dates et des cartes blanches sur n'importe quelle pièce, sur les sujets qu'on veut; et la 3ème année consiste à monter des vrais projets pros pour ne pas sortir de l'école et être complètement nus face au monde de l'intermittence. Donc, si on résume, en 3 ans d'école de théâtre je ressors avec plus de 30 dates dans les pattes et plusieurs projets qui ne cherchent qu'à se jouer. Que demander de plus ?


L'école m'a aussi appris ce qu'était vraiment le métier de comédien, avec les cachets, les heures etc, car je n'avais aucune conscience de ça. Pour moi, être comédien était un doux rêve et relevait surtout de la chance.


Quels sont tes espoirs, quelles sont tes peurs - notamment dans la situation très particulière actuelle ?

"Con, Verge, Etc...". Photo: PG9 (C)

Mes espoirs seraient évidemment que la situation sanitaire s'arrange afin qu'on puisse jouer convenablement et normalement. Que les projets sur lesquels je participe puisse tourner suffisamment et qu'on prenne encore du plaisir dessus, qu'un nouveau projet puisse naître, que la compagnie qu'on est en train de créer s'épanouisse et qu'on s’amuse tous dedans. J'espère prendre autant de plaisir dans le monde l'intermittence que j'en prends actuellement, que… il y a beaucoup d'espoirs, si je les dis tous on risque d'y passer 5 pages!


Et au niveau des peurs, mis à part les "basiques": manquer de confiance en soi à des moments, douter pendant les moments troubles etc, j'avoue ne pas trop m’inquiéter pour l'avenir. Je suis passionné par ce que je fais, je suis entouré de gens supers qui ont des projets tous plus géniaux les uns que les autres, on se fait confiance, je les aime, on s'aime et on aime le théâtre. Alors pourquoi est-ce que ça se passerait mal ?

Un mot de conclusion?


Bon voyage à tous et surtout amusez-vous !


Tes auteurs préférés: Lagarce, Makala, Yoshihiro Togashi

Tes comédiens préférés: Bacri, Poelvoorde, Depardieu, Cassel…

Ton livre de chevet: "Sous le soleil d'Escorta" de Laurent Gaudé


SAILOR RAVAUD

SAILOR RAVAUD et ANTONIN AUGER (C)

"Le Théâtre et vous",

auto-portraits d'élèves comédiens

[A SUIVRE!]


NB: les auditions du TPN pour constituer la prochaine Promo commencent Mardi 30 juin 2021. Vous pouvez prendre contact avec la très sympathique équipe par téléphone (02 40 69 62 20), mail (theatrepopulairenantais@gmail.com) ou via le site: www.tpn44.fr



Pour retrouver tous nos articles, rendez-vous ici


Partageons la Culture!


PS: toute reproduction, même partielle, interdite sans autorisation





www.cultureetc.fr


111 vues0 commentaire