• Culture Etc

[Le Théâtre et vous] ANTONIN AUGER - TPN44 (Promo 2021)

"Le Théâtre et vous" est un tour d'horizon de jeunes comédien-ne-s dans leur dernière année de formation, en partenariat avec le Théâtre école de la Rue de Belleville - Nantes. L'aventure continue cette année. Les portraits vont se succéder pour annoncer les présentations de projets de fin d'études à voir au théâtre dont vous trouverez le programme dans l'article ci dessous:

PRESENTATION DES PROJETS DE FIN DE FORMATION

Parole à Antonin Auger que vous pourrez notamment voir dans "La méthode" (qu'il a co-écrit avec Maël Collewet) les 28 et 29 mai à 19h...

ANTONIN AUGER. Photo: Margaux Martin's (C)

Comment le théâtre est-il entré dans ta vie? Quel est ton premier souvenir de spectateur?

Le théâtre à proprement parler est entré relativement tard dans ma vie. J'ai vu quelques pièces au lycée avant de m'inscrire à un cours amateur d'improvisation: c'est là que s'est effectué un basculement et qu'il a pris une place dominante dans ma vie. J'ai toujours consommé énormément de comédie, des one man show, des programmes tv humoristiques et ce n'est que plus tard que j'ai pris conscience que la pratique du théâtre était au cœur de ces formats.


Quand as-tu pris conscience que tu voulais en faire votre métier? Quel sentiment domine quand tu es sur scène?

ANTONIN AUGER est Daniel Bichon dans "La méthode"

Quand j'étais ado, j'étais inscrit à l'atelier de musiques actuelles de l'école de musique de ma communauté de communes, je faisais partie d'un groupe dont j'étais le chanteur. Je passais la moitié de mon temps sur scène à parler et faire des blagues. C'est à ce moment-là que j'ai compris l'adrénaline que ça pouvait générer. Plus tard, avec ma troupe d'impro j'ai retrouvé ce sentiment que j'aimais tant. Celui de toucher le public, d'arriver à le transporter. Et c'est lors de ma troisième année post bac après avoir enchaîné une école d'art ou je ne me sentais pas à ma place et des études de communication qui ne m'intéressaient pas tant que je me suis dit "et pourquoi pas" ? Je ne me trouvais pas légitime et la confiance que Régis, Flore et Mathilde ont mise en moi à été un réel moteur et l'est encore aujourd'hui.

Dans quelle mesure le théâtre a-t-il contribué à ton épanouissement personnel et y contribue-t-il encore?

Le théâtre a un effet anxiolytique énorme sur ma personne. De nature très anxieuse et autodestructrice en général, le constat est sans appel : plus je joue , mieux je me porte. Depuis que j'ai choisi de faire ce métier j'ai le sentiment que ma vie à un sens et que j'ai trouvé mon objectif, ce qui n'était pas le cas avant.

Qu'est ce qui a été le plus important pour vous pendant les 3 années du TPN? Votre regard sur le métier de comédien a-t-il changé (si oui comment)?

Ces trois années au TPN m'ont appris le sens de la rigueur, je ne suis pas encore le gars rigoureux que j'aimerais devenir mais je m'améliore. Le métier de comédien est un métier et ne peut pas être considéré comme autre chose avec ce qu'il s'en suit de travail. Je n'ai jamais aimé travailler, je suis ce qu'on pourrait appeler "une énorme feignasse" mais depuis que je fais théâtre je bosse une cinquantaine d'heures par semaine sans jamais avoir l'impression de bosser, "Et ça c'est beau", comme dirait Jean-Claude Van Damme.

Quels sont tes espoirs? Quelles sont tes peurs?


Des espoirs, j'en ai plein les poches : celui que le Théâtre puisse être accessible à toutes et à tous sans distinction d'âge, d'origine ou de classe sociale, ce qui n'est, à mon sens, pas le cas aujourd'hui. Que la jeunesse se réapproprie cette pratique et la fasse perdurer. J'ai aussi espoir qu'il se décentralise et qu'on soit pas obligé de se poser la question de monter à la capitale ou non si on veut en vivre correctement. Enfin mon dernier espoir, ce serait un jour de pouvoir avoir un lieu où travailler nos projets et les jouer quand on le veut. Pour ce qui est de mes peurs, j'ai peur de l'échec, comme tout le monde, de ne pas arriver à en faire mon métier, mais j'ai aussi peur que l'état de la culture ne se détériore encore plus et qu'à terme plus personne ne puisse.

Un mot de conclusion?

J'ai tapé "citation théâtre" dans google et j'ai trouvé celle ci :

"Le théâtre ne doit pas dépendre de la philosophie qu'il exprime. Il doit exprimer une philosophie, mais il ne faut pas qu'on puisse à l'intérieur de la pièce poser le problème de la valeur de la philosophie qui s'y exprime."
Jean-Paul Sartre.

J'ai rien compris mais je la trouve super classe.


Tes auteurs préférés: Rollin, Ribbes, Fo, Becket

Tes comédiens préférés: Poelvoorde, Baer, Depardieu, Fraize


ANTONIN AUGER


"Le Théâtre et vous",

auto-portraits d'élèves comédiens

[A SUIVRE!]


NB: les auditions du TPN pour constituer la prochaine Promo commencent Mardi 30 juin 2021. Vous pouvez prendre contact avec la très sympathique équipe par téléphone (02 40 69 62 20), mail (theatrepopulairenantais@gmail.com) ou via le site: www.tpn44.fr



Pour retrouver tous nos articles, rendez-vous ici


Partageons la Culture!


PS: toute reproduction, même partielle, interdite sans autorisation



www.cultureetc.fr



128 vues0 commentaire

© 2023 par Philippe Guihéneuf / Ambiance Design par Thibault Doucet .

Créé avec Wix.com