• Culture Etc

[Pourquoi Slamez-vous?] Coupe de la Ligue Slam 2019: Malou et les petits pieds, Tours

Mis à jour : mai 4

Slameuse/ Slameur: Malou et les petits pieds

Equipe de: Tours


Malou et les petits pieds. Photo: the Man in a Pink Suit (C)

Pourquoi Slamez-vous?

Enquête auprès des slameurs sélectionnés pour la Coupe de la Ligue Slam de France 2019 www.ligueslamdefrance.fr


Bonjour Maëlle. Comment as-tu rencontré le slam ?


Bonjour Philippe. J'ai découvert cette pratique récemment en regardant cet été le reportage "à voix haute" sur Eloquentia, un concours de slam inter-universitaire. Ça m'avait beaucoup plu. J'écris depuis petite, mais j'ai adopté le format court depuis deux ans afin de chanter mes textes. Je rêvais de partager cette passion avec d'autres plumes, j'ai donc commencé il y a quelques mois à écrire avec de très belles personnes sensibles et créatrices. Ce cercle

d'écriture est animé par Marie Remande qui nous a proposé de participer à la rencontre Slam à Tours dans le cadre du “Printemps de Poètes”. J'ai choisi deux chansons écrites en début d'année qui dormaient encore dans un cahier. Je suis tellement reconnaissante du soutien de Marie et de la bienveillance de mes comparses d'écriture! Leurs énergies m'ont portée. C'était la 1ère fois que je voyais du slam en live et la première fois que je slamais. Je me suis dit "allez, c'est comme chanter sans les notes"! J'ai pris mon courage à deux mains et... j'ai été qualifiée pour la coupe de France.


Incroyable... Le grand plongeon !


Oui, c'était vraiment cool. Les habitués de ces rencontres rigolaient. Ils me demandaient: “mais tu sors d'où toi ?”


Qu'est-ce qui s'est passé de particulier en toi ? As-tu pris plaisir à dire tes textes ?


Ah oui. Un plaisir fou. Vraiment. Je commence à avoir l'habitude des scènes ouvertes de chant et je dois avouer que quand je chante, c'est pour moi encore assez intense à vivre. On doit gérer, son ou ses instruments, sa voix, son corps et le texte en même temps. D'ailleurs, jusque là, je faisais des reprises de chansons étrangères que j'aimais traduire avant de chanter. C'était ma façon de transmettre le sens avant de chanter ces mélodies. J'ai réalisé qu'il est plus difficile de transmettre une émotion quand on ne connait pas son exact contexte d'écriture. Je n'avais encore jamais fait de scène avec mes compositions. Du coup, j'ai abordé ce moment comme une première occasion de dire mes mots. Et j'ai adoré ça ! C'était vraiment du bonheur : mes textes sont assez personnels et avoir la chance d'avoir un public pour écouter ses histoires c'est waoow! C'est même super waoow... Du coup, deux semaines plus tard, j'ai commencé à chanter mes chansons sur scène. Cette scène slam m'a boostée aussi dans la musique.


Ça a ouvert quelque chose?


Oui, ça m'a ouvert l'esprit. Ça m'a donné confiance quand j'ai senti à quel point mes mots pouvaient toucher les gens. Parce que, jusqu'à présent, les seules personnes qui avaient entendu mes chansons étaient une poignée de musiciens et mes proches. Délicieusement subjectifs. Là, c'était le grand bain. Un public de gens de tous azimuts, neutres, qui ne me connaissent pas. J'ai senti beaucoup d'ouverture d'esprit et de cœur, beaucoup d'accueil et de bienveillance. Leur objectivité m'a comblée. Ce qui me porte aujourd'hui. Maintenant que je sais que les gens aiment et comprennent ce que j'exprime, j'ai la confirmation qu'il y a un public pour mes chansons.


Tu dis, ils sont personnels, mais en gros, quels sujets abordent tes textes?

Le 1er s'appelle “Ôde Madeleine”. J'ai écrit sur un personnage, ma muse. Je la vois comme une femme généreuse, extravagante même! Elle aime le monde d'un amour gourmand ce qui nourrit sa force créatrice, ce qu'elle partage.

Tu dis personnage, parce que du coup tu l'incarnes comme un personnage ?

Non, je lui adresse une ode. Bien-sûr, il y a un peu de moi en elle, car elle représente tout ce qui m'inspire, tout ce que j'aime et du coup je parle aussi de ce que je fais. J'adore danser, jouer la comédie et chanter. Pour moi, tout cela sert à raconter des histoires, partager des bouts d'expérience, de réflexion, de sagesse qui sait. Pour moi, l'art c'est de la communication, ni plus ni moins...


De la communication ou de l'échange ?


Je pense qu'on communique, qu'on s'exprime, afin d'échanger. Le monde irait mieux si on communiquait mieux. L'art permet de communiquer au travers du sensible et donc toucher au delà de l'esprit conscient de tous les jours, tu vois...


Ça c'est ton 1er texte et le 2ème ?


Mon 2ème texte parle des insomnies de joie. Il vient d'une vieille conversation avec une amie. J'avais rencontré quelqu'un qui comprenait cette sensation de se réveiller au beau milieu de la nuit avec l'extase d'une espèce de révélation. Ce moment où tu as une idée qui te révolutionne et tu ne peux plus dormir, il faut que tu la développes tout de suite, tu es tellement emballé, tu te dis que c'est clair que ça va changer ta vie! Il faut vite tout écrire pour ne rien oublier et monter ton projet...! C'est quelque chose qui bouillonne, qui est prêt à fleurir. Quelque chose va naître. Parfois le lendemain, ça peut paraître complètement absurde et parfois tu es ravi! Elle m'a dit "oh oui je connais ça, ce sont nos insomnies de joie". Maintenant je pense à elle quand j'en ai et lors de l'une d'entre elles, j'ai écrit ce texte.


Tu écris comment ? Chez toi, dans un café, dehors ? Le matin, le soir ?


J'écris partout.


Et à n'importe quel moment de la journée ? La nuit ? Tu te réveilles la nuit pour écrire ?


Oui n'importe quand. Mais j'aime surtout le silence et la nature pour écrire. Méditer clarifie mon esprit et marcher me donne de l'inspiration. J'ai toujours des bouts de papier sur moi pour me poser prendre des notes.


Bravo. Super... Là, votre round à vous c'est le 4 mai à Nantes... Comment le prépares-tu ? Tu vas présenter ces textes ? Tu vas en présenter d'autres ?


Je prépare la scène en écrivant de nouveaux textes. J'ai passé mes dernières vacances seule au bord de la mer et j'ai beaucoup écrit. Je pense apporter plusieurs textes. Des nouveaux plutôt introspectifs et des anciens qui donnent la patate. Je verrai sur le moment selon l'énergie, la salle, la scène, quel texte aura sa place.


Malou et le petits pieds


Un grand merci à la Ligue Slam de France, à toute l’équipe de Tours, notamment bien sûr à Malou pour sa disponibilité... Propos recueillis par #PG9


Tous les portraits sont regroupés ici:

Pourquoi slamez-vous?




© 2023 par Philippe Guihéneuf / Ambiance Design par Thibault Doucet .

Créé avec Wix.com