• Culture Etc

[Portrait] Georgio, chef d'orchestre des mots et des rythmes

Il est né le 21 janvier 1993, il a donc 24 ans. Sa tournée « Héra », du nom de la déesse grecque du mariage, mais aussi de son 2nd album, est un triomphe. 2017 sera pour lui l'année de l'Olympia (complet), de Solidays, des Francofolies et des Vieilles Charrues, entre autres : bref, les plus grandes salles, les plus grands festivals l'accueillent à bras ouverts... comme il sait accueillir les autres et l'inconnu. Parce que Georgio est un (jeune) Homme avec un grand H, curieux, ouvert, disponible et avide d'échanges.


Georgio et Sanka. Stéréolux, Nantes, 28/04/2017 (C)

« La seule prison dont on n's'échappe pas est cérébrale »


« La terre je la dévore » est un des titres de son dernier album, « Héra ». Son très beau clip mélange images de synthèses et Georgio qui marche, nage ou s'envole pour partir à la conquête de l'univers. Parce que « la seule prison dont on ne s'échappe pas est cérébrale ». Les paroles sont pleines d'un axe qui trace la belle route du jeune artiste : la volonté de construire la confiance en soi. Une volonté hors norme, comme le titre de la chanson l'indique, mais pleine de réalisme, comme il nous le dit en entretien: « Je pense que si, avant d'avoir des grandes idées pour combattre le monde, on était déjà plus durs avec nous-mêmes, qu'on se battait contre nos propres démons et qu'on était tous un peu plus droits dans nos bottes et meilleurs, bah le monde serait meilleur aussi quoi : le monde c'est nous... ». Ce qu'on retrouve dit en une phrase simple dans la même chanson : « Son meilleur ami c'est d'abord soi-même »


Clip « La Terre je la dévore »: https://www.youtube.com/watch?v=OMIcbUItbmo


Un militant du livre et de la poésie


Le secret de la réussite du jeune homme est donc à chercher au fond de lui-même. Il est sans cesse en lutte contre les nombreuses douleurs et égarements qu'il a côtoyés tout au long de son parcours de vie au démarrage tumultueux et dont ses titres témoignent encore : « L'espoir meurt en dernier », « On rêvait tous de s'envoler » ou « Svetlana et Maïakovski », l'histoire d'une prostituée qui se réfugie dans les poèmes de l'auteur russe Vladimir Maïakovski. Où a-t-il lui-même trouvé son secours ? Dans « l'amour de la musique, l'amour du rap, l'amour des mots, l'amour de la vie. Croire qu'on peut changer les choses, qu'on peut les améliorer. Se sentir mieux après avoir écrit... et puis, de l'amour lui-même, être amoureux quoi ! ». Sur les réseaux sociaux ou sur scène, il parle littérature et poésie « parce que les jeunes aujourd'hui ne lisent pas trop, (...) si je peux leur donner le goût à la lecture, ne serait-ce que la curiosité d'aller regarder un peu, c'est une victoire ! »


Georgio, Stéréolux, Nantes, 28/04/2017 (C)

« J'essaie d'être magique pour sauver les enfants de nos tours »


Vendredi 28 avril dernier à Nantes à Stéréolux, dans une salle bondée (la soirée était complète depuis de longs mois), les premiers mots de la jeune mais déjà confirmée vedette ont résonné pour toutes et tous comme celle d'un chef de famille chaleureux. On se moque souvent des rappeurs et de leurs expressions, mais dans la simplicité, le naturel et la générosité des échanges qui ont rythmé tout le concert, le public et les artistes ont effectivement formé une belle "famille" prête à s'envoler au pays des rimes et des vers magiques du jeune magicien, chef d'orchestre, comme il se décrit en processus de travail avec son équipe fidèle et soudée. C'est bien ce qui le rend infatigable désormais et prêt à dévorer la terre. Avec « Héra », après « Bleu Noir », Georgio a trouvé son univers où se mélangent sans complexe le rap et le rock.


Ambitieux et humble en même temps, volontaire et bien entouré, curieux et ouvert... Bref, le potentiel de l'artiste est comme son appétit de vivre: immense!


#PG9


Pour mieux comprendre (et suivre)...

Site : http://georgioxv3.com/

Compte twitter : @georgioxv3

Clip « On rêvait tous de s'envoler » : https://www.youtube.com/watch?v=jywojZhDN0o

Clip « L'espoir meurt en dernier » : https://www.youtube.com/watch?v=BwZZjjH3Ij0

Clip « Svetlana et Maïakovski » : https://www.youtube.com/watch?v=p5UhYmEe3Ak


Merci à Laura (de chez “Suzette Promotion”) et à l’équipe de Stéréolux pour leurs contributions à la bonne conduite de cette (très sympathique) rencontre...



Georgio et Sanka. Stéréolux, Nantes, 28/04/2017 (C)





Pour échanger avec Culture Etc et retrouver tous nos articles, rendez-vous ici

Partageons la Culture!

PS: toute reproduction, même partielle, interdite sans autorisation

Mail: contact@cultureetc.fr

Cet article vous a plu? N'hésitez pas à le partager, ça fera plaisir à tout le monde!



© 2023 par Philippe Guihéneuf / Ambiance Design par Thibault Doucet .

Créé avec Wix.com