• Culture Etc

"12 minutes avec..." - DELPHINE COUTANT

Mis à jour : mai 27


DELPHINE COUTANT. Photo: Gilles Guyon (C)

Chanteuse - musicienne et paludière - cueilleuse de fleur de sel, la nature et la musique s’entremêlent dans la vie de Delphine Coutant : concerts flottants avec le PianO du lac, concerts sur saline, concertos perchés dans les arbres…

Rassembleuse, elle a créé avec paludiers et choristes le Festival « Salé perché », qui se déroule en septembre dans les salines de Guérande et les arbres de Brière.


Cinq albums jalonnent son oeuvre d’auteure compositrice interprète : “Alouette” (2002), “Comme le café empêche de s’étendre” (2005), “La marée” (2009), “Parades nuptiales” (2012) et “La nuit philharmonique” (2016). « Ses spectacles ressemblent à l'ovni que Delphine Coutant est : une promenade en territoires mystérieux, une forme visuelle et sonore où les arts plastiques et la danse contemporaine infusent la création. Inclassable » (Le Scéno – Décembre 2016)


Ses créations...


Après la sortie de ses deux premiers albums, "Alouette" et "Comme le café empêche de s’étendre", elle fonde en 2007 avec Hugues Pluviôse la compagnie Comme le café, structure de production et diffusion de leurs spectacles. Deux ans plus tard pour son album La marée, dont elle assure ellemême l'enregistrement et le mixage elle crée son label discographique: "La Cueilleuse". Son album Parades Nuptiales, sorti en 2012, est salué par la presse internationale. La nuit philharmonique, son cinquième album (réalisé par Matthieu Ballet ; Miossec, Thomas Fersen, Alain Bashung...) où orchestrations de cordes et de cuivres se mêlent, confirme une inspiration reliée à la naturalité et une appétence particulière pour le mystère et l'étrangeté. Ses spectacles, nourris d’influences cinématographiques, littéraires, chorégraphiques prennent la forme de pièces de poésie sonore et visuelle, lui conférant ainsi une approche très singulière de la chanson.


La nature, les spectacles...


Les créations de Delphine sont nourries d’une relation très forte à la nature, (elle a eu une activité de paludière dans les marais salants de Guérande durant vingt ans). Depuis 2009, elle se produit dans des arbres remarquables et propose Le Concerto Perché, spectacle musical en suspension dans un arbre. En 2015, elle rejoint la compagnie La Volière aux pianos pour une transhumance flottante, qui chaque été, avec le Piano du Lac, la mène de lac en lac, de rivière en mer. Depuis 2013, en septembre, elle organise dans les marais salants des Concerts sur saline, réunissant paludiers, ornithologues, botanistes, public des marais et des villes. Elle crée avec ces acteurs locaux le Festival salé perché, dont la troisième édition a eu lieu en septembre 2020.

Action culturelle...


Soucieuse de transmettre, elle dirige la chorale Les qu’ont pas d’nom de la chanson depuis 2002 en presqu’île guérandaise. Elle intervient aussi auprès du jeune public en proposant des ateliers d’écriture et de composition de chansons. Guidée par le plaisir de partager, elle s’investit avec passion dans des projets de territoires, et monte ainsi en 2010 deux grandes créations collectives avec les habitants des Mauges et de la Presqu’île Guérandaise baptisées Empreintes, puis C’était mieux demain avec Sébastien Bertrand et Monique Hervouet, A nos sables émouvants avec cent guérandais en 2016. Elle dispense également des cours à l’Université Permanente de Nantes, entre 2008 et 2010, sur les femmes auteures compositrices interprètes, puis initie en 2012/2013 des rencontres entre étudiants et auteurs compositeurs des Pays de la Loire.


Ses collaborations...


Au théâtre : « Antigone » mis en scène par Jean-Luc Annaix du Théâtre Nuit en 2000, « Ils m’appellent tous Calamity Jane » créé avec Isabelle Grimbert en 2003, « Les Noëllet » (2010), « Les Variations Blanquette » (2011), « Patati patatas » (2012) avec la Compagnie Banquet d’avril.

A l'image (documentaires, fictions) : en 2013, elle s'associe à la poétesse Ana Igluka et la documentariste sonore Cécile Liège pour créer « Entre nos mains ». Elle compose dès 2001 pour le cinéma en signant la musique du court métrage « Je ne suis pas sûr d’être en accord avec moi-même », de Jérémy Gabard. Elle adapte sa chanson « Ma ville » pour le film documentaire « Loin des bombes » de Chloé Glotin en 2014. En 2016 elle crée une chanson chorale pour un documentaire de Nicolas Ploumpidis. En 2018, elle tient le rôle principal dans le film « Danse avec moi » de Simon Nwambeben, et compose la chanson du générique. En 2021 elle participe au projet collectif « Le paon bleu » initié et scénographié par Cécile Gravot.


Bientôt...


Depuis quatre ans, désireuse de pousser plus loin son travail de compositrice et arrangeuse, elle étudie l’écriture et l’orchestration au Conservatoire de Musique de Nantes (elle a obtenu en 2020 son certificat d’écriture avec mention Très Bien), et souhaite faire rejaillir cet apprentissage dans son prochain spectacle et album « Deux systèmes solaires ».


Infos sur :

Le site de Delphine : http://www.delphinecoutant.fr/


Son portrait par Culture Etc :

[Plonger dans l’âme de...] Delphine Coutant, le choeur des salines

https://www.cultureetc.fr/post/plonger-dans-l-%C3%A2me-de-delphine-coutant-le-choeur-des-salines

La vidéo sera mise en ligne Jeudi 27/05/2021 à 12h!

(tous les épisodes précédents sont sur la chaîne Youtube des Studios Bellarue ici)



« 12 minutes avec... »

Une production les Studios Bellarue 17 et Culture Etc

avec le soutien de la ville de Nantes

http://www.12minavec.com






15 vues0 commentaire

© 2023 par Philippe Guihéneuf / Ambiance Design par Thibault Doucet .

Créé avec Wix.com