• Culture Etc

[Pourquoi Slamez-vous?] Coupe de la Ligue Slam 2019: Maëlle, Bordeaux

Slameuse/ Slameur: Maëlle

Equipe de: Bordeaux


Maëlle. Photo: Nathan Laferrere (c)


Pourquoi Slamez-vous?

Enquête auprès des slameurs sélectionnés pour la Coupe de la Ligue Slam de France 2019 www.ligueslamdefrance.fr



Bonjour Maëlle! Comment as-tu rencontré le slam?


Ma première rencontre avec le slam date de septembre 2018. Maras produisait son concert “sixième verre” avec le beatboxeur Beasty. A un moment du show, il a fait monter Esope sur scène qui a fait un slam. Moi j’écris de la poésie depuis longtemps. Il y avait mon meilleur ami avec moi ce jour là qui m’a dit : “il faut que tu fasses ça”. J’ai commencé à suivre l’actualité de Maras sur les réseaux et j’ai vu qu’il y avait un tournoi de slam organisé. Poussé par mon meilleur ami, j’ai envoyé un message à Maras pour lui demander si je pouvais participer et il m’a encouragé à le faire. Lors de ce tournois j’ai été sélectionnée pour participer au Slamenco à Nantes. J’ai alors rencontré de nombreux slameurs bordelais puis de la France entière lors de ce tournoi.


Comment écris-tu tes textes? Qu'est-ce qui t'inspire?


J’écris généralement mes textes chez moi, le soir. Ou alors à la bibliothèque de l’université. J’apprécie l’ambiance de cet endroit et je le trouve très inspirant. Je m’inspire généralement de ce que j’observe, des petits détails autour de moi ou des visages des gens. L’actualité m’inspire également. J’étudie la sociologie donc je suis également sensible aux problèmes de société que j’aborde également.


Si tu as d'autres activités artistiques, le Slam a-t-il une place particulière dans ton processus créatif?


Je n’ai pas d’autres activités artistiques.


Comment est la scène slam autour de chez toi? La fréquentes-tu assidûment chez toi et aussi ailleurs?

Maëlle. Photo: Nathan Laferrere (c)

A Bordeaux, il y a une scène slam tous les deuxièmes vendredis du mois, une slam and jam tous les premiers samedis du mois et des scène poésies certain mardi ou mercredi. Les études me prennent du temps donc concernant les scènes en semaine, si j’ai terminé le travail universitaire je m’y rends. Par contre, j’essaye d’aller le plus possible aux scènes du week end. Il m’est arrivé d’aller sur quelques scènes dans d’autres villes mais pas régulièrement.


Que dirais-tu à quelqu'un qui cherche à découvrir la discipline pour lui donner envie ?


Je lui dirais que le slam permet de jouer avec la langue française et d’en faire ce dont on a envie. On peut jouer avec les mots, avec les sons et s’approprier des syllabes pour les transformer. De plus, le slam permet d’apprendre à s’exprimer avec aisance en public et nous laisse des possibilités infinies concernant l’interprétation des textes. C’est un art totalement libre qui, le temps de trois minutes permet de créer, faire passer un message tout en partageant la beauté des mots.


Un grand merci à la Ligue Slam de France, à toute l’équipe de Bordeaux, notamment bien sûr à Maëlle pour sa disponibilité... Propos recueillis par #PG9


Maëlle. Photo: William LBL (c)


Tous les portraits sont regroupés ici:

Pourquoi slamez-vous?




© 2023 par Philippe Guihéneuf / Ambiance Design par Thibault Doucet .

Créé avec Wix.com