• Culture Etc

[Pourquoi Slamez-vous?] Coupe de la Ligue Slam 2019: Clémens, Valence

Slameuse/ Slameur: Clémens

Equipe de: Valence



Pourquoi Slamez-vous?

Enquête auprès des slameurs sélectionnés pour la Coupe de la Ligue Slam de France 2019 www.ligueslamdefrance.fr


Comment as-tu rencontré le slam?


Par le théâtre d’improvisation. A l’automne 2013, Magali Condamines, alias Mag, reprenait la gestion de la scène slam au Chat noir à Carouge (Genève, Suisse) et elle a naturellement proposé à tout le groupe d’improvisation théâtrale dont nous faisions partie à l’époque de venir participer – on était censé déjà avoir une certaine aisance sur les planches. Nous y sommes tous allés, la plupart n’est revenu qu’une fois ou deux. Moi, j’ai croché et ne suis plus reparti.


Comment écris-tu tes textes? Qu'est-ce qui t'inspire?


C’est variable. Les soirées slam de Genève et Lausanne – auxquelles je participe le plus fréquemment – ont la particularité de s’organiser autour d’un thème/instruction d’écriture ou à tout du moins d’animation. Je pars donc souvent des thématiques proposées, parfois en les tordant pour pouvoir les lier à ou rebondir sur une chose que j’ai vu ou vécu dans mon quotidien. Sinon, je m’inspire surtout de mon vécu et de ce qui m’occupe, notamment tout ce qui tourne autour du rapport au corps et à l’autre. Un spectacle est d’ailleurs en préparation autour de ces thèmes. J’essaye de varier les thèmes, les contraintes, les figures de style, les genres, etc., mais la plupart de mes textes sont, au fond, assez intimistes.


Aimes-tu te mettre dans des conditions particulières pour écrire (lieu, ambiance, moment de la journée...)?

En général, j’écris chez moi, au calme, sur mon ordinateur. Mais j’ai aussi des feuilles volantes, des cahiers de note ou des aide-mémoires sur mon téléphone portable où se posent les idées quand je n’ai pas l’ordinateur sous la main. Depuis quelques mois, on se retrouve aussi régulièrement avec quelques slameurs pour des petits ateliers où on s’échange des défis d’écriture et des conseils. C’est très enrichissant et ça donne une coloration différente à l’écriture et aux textes.


Si tu as d'autres activités artistiques, le Slam a-t-il une place particulière dans ton processus créatif?


J’ai pratiqué beaucoup d’activités artistiques diverses par le passé (violon, guitare, chant, tango, etc.). Depuis quelques années, je me concentre sur le slam, tant dans son aspect créatif (écriture, etc.) que son côté plus administratif (gestion de scène, publicité, communication, etc.). Actuellement, je trouve que c’est l’activité artistique qui me correspond le mieux et qui fait bouger et évoluer le plus de choses en moi. Mais je vais bientôt reprendre quelques cours de chant car une amie organise un cours de chant axé sur le développement personnel et les « fear melter ».


Comment est la scène slam autour de chez toi? La fréquentes-tu assidûment chez toi et aussi ailleurs?


Depuis quatre ans, j’ai repris la gestion de la seule scène slam régulière à Genève, devenue mensuelle depuis cette saison. Il y a également une excellente scène mensuelle à Lausanne (60km de Genève), où je me rends régulièrement. Quelques scènes ponctuelles fleurissent parfois aux quatre coins de Suisse romande et de France avoisinante et j’essaye de m’y rendre. Plus récemment, avec quelques slameurs du coin, on explore les soirées slam d’Annecy, Grenoble, Lyon, etc.



Que dirais-tu à quelqu'un qui cherche à découvrir la discipline pour lui donner envie?


Dans un monde de plus en plus pressé et collé à ses écrans, les scènes slam font partie de ces espaces d’échange humain qui se font trop rares aujourd’hui. On y invite chacun à venir partager ce qui l’occupe et l’intéresse, sans masque et sans artifice. Et même si c’est maladroit les premières fois, tant que le texte est écrit et dit avec cœur et qu’il illustre la richesse de l’humain, chacun y est écouté, accueilli en bienveillance et remercié d’un verre gratuit. On peut y croiser des gens de tout âge, de toute classe sociale et de toute orientation. En somme, il ne manque plus que toi.


Un grand merci à la Ligue Slam de France, à toute l’équipe de Valence, notamment bien sûr à Clémens pour sa disponibilité... Propos recueillis par #PG9 (par mail)


http://slamalacle.ch

Tous les portraits sont regroupés ici:

Pourquoi slamez-vous?



© 2023 par Philippe Guihéneuf / Ambiance Design par Thibault Doucet .

Créé avec Wix.com