• Culture Etc

[Danse Contemporaine] Annecy le 30/12, 18h: Thomas Brena vous invite à une sortie de rési... danse!

Dernière mise à jour : 29 déc. 2021

Thomas Brena danse depuis l'âge de 3 ans. Il en a 20 aujourd'hui. Il définit sa danse comme la recherche des sensations et qualités corporelles, physiques, mentales, organiques des mouvements... ou de l'intention de mouvement. Il développe de fait un univers, plutôt qu'un style. Une vision propre à lui de recherche dans le corps et l'esprit.


Son travail plaît. Beaucoup. Il est le Lauréat 2021 du concours chorégraphique Corps et Arts (Annecy) en partenariat avec l’Auditorium Seynod. 1er prix de la Confédération Nationale de Danse 2019. 1er prix régional Ile de France à l'unanimité en danse libre, modern jazz et danse contemporaine... Les pièces qu'il a créées tournent.

Bref, Thomas est un jeune danseur chorégraphe qui cherche, ose, prend des risques.


Vous allez pouvoir découvrir son travail Jeudi 30 Décembre à 18h à l'Auditorium Seynod - Annecy (Place de l'Hôtel de Ville).


Pour vous permettre d'en savoir plus sur lui, nous lui avons posé quelques questions. Allo, Thomas?


Bonjour Thomas. Tu viens d'arriver à Annecy pour une semaine de résidence à l'Auditorium Seynod... Ca s'inscrit dans quel cadre ?


J'ai gagné un concours chorégraphique en mars dernier. Le prix, c'était une formation et tout un accompagnement. Du coup, j'ai cette semaine de résidence dans ce super lieu!

Tu l'as gagné en présentant quoi ?

J'ai présenté ma pièce chorégraphique « Message 5 : Hevdel Kal ». Comme il y a eu les confinements, la sélection s'est faite en vidéo, il a fallu s'adapter.



Comment travailles-tu tes créations?


Je n'ai pas forcément de salle à disposition... et en plus, les conditions actuelles sont très particulières. Pour « Message 5 », j'ai travaillé beaucoup de chez moi en imaginant l'espace. Après, je l'ai mis sur scène et l'ai fait évoluer sur scène sans passer par la case studio. Ca a d'abord été 4 minutes, puis 8 puis 10...

C'est cette pièce-là que tu vas travailler à Annecy ?

A l'Auditorium Seynod, il y aura des membres qui ont fait gagner cette pièce-là, du coup, ils pourront la voir en vrai. Sinon, je vais débuter les recherches de la prochaine pièce et je vais les présenter toutes les deux : celle aboutie et celle qui sera en laboratoire.


Tes chorégraphies ont un message particulier ? Elles ont pour objectif de raconter quoi ?

Thomas Brena (C)

« Message 5 » se lit sur plusieurs messages que j'ai créés depuis 2018 sur des pièces plus courtes. En 2019, j'ai vraiment créé une pièce chorégraphique, « Message 3 ». C'était sur le harcèlement. « Message 4 », qui suit, réfléchit sur la surcharge de travail qui peut emmener à un cercle vertueux ou vicieux. « Message 5 », c'est vraiment sur l'envie d'évasion, de se retrouver avec soi, trouver son univers, sa personne, son identité dans des endroits assez ensoleillés. « Message 6 » arrivera juste après, n'est pas écrit chorégraphiquement, mais il y a déjà les idées...


Chaque "message" est un solo ?


Oui... « Message 6 » sera sûrement la première pièce de groupe, donc à plusieurs danseurs, pour ma compagnie à venir.


Tu es en processus de professionnalisation. Tu peux dire quelques mots sur ton parcours?


J'ai commencé la danse en association à l'âge de 3 ans. J'ai fait du Modern Jazz jusqu'à mes 18 ans. J'ai commencé le contemporain aussi en association vers 2017-2018. Après mon bac, en 2020, je suis allé en formation professionnelle à Paris au RIDC (Rencontres Internationales de Danse Contemporaine). J'y suis toujours...


Cet appel de la danse est assez récent ? Ou tu le sentais depuis longtemps ?

Thomas Brena (C)

J'ai toujours dansé... J'ai donc commencé à 3 ans. Mais, je faisais du tennis et du basket également. J'ai laissé un peu de côté la danse et puis à partir de 2016, j'ai commencé à faire le groupe concours et il y a eu plein de circonstances qui ont fait que j'ai plus priorisé sur la danse. C'était ça que je voulais faire et pas autre chose. J'enchaîne les concours, les stages à l'extérieur avec des chorégraphes... Je suis danseur dans 2 compagnies: Cie Labex/Paris et D’Cie Delfine Thelliez/Lille


Si j'ai bien lu, Sabrina Lonis a été un déclic...


Oui. Ce sont les 1ers stages extérieurs à mon école que j'ai faits. Elle m'a permis d'accéder à un peu plus de technique et m'a suivi, même si je n'étais pas son élève. Elle m'a donné beaucoup de conseils. Elle a vraiment fait partie de mon développement. Tout comme ma prof de toujours, Christine Barcou (MDM - Malesherbes Danse Moderne): elle me forme depuis 15 ans.

Un message de Christine Barcou:
"Thomas est un garçon que j'ai en cours depuis l'âge de 3 ans. Il participe tous les ans au concours que j'organise au sein de l'association. Il a toujours été très investi avec une mémoire, une curiosité et une envie de danser manifestes. C'est un plaisir de voir son évolution, année après année. Aujourd'hui, je suis très contente pour lui. Je lui souhaite toute la réussite et le bonheur qu'il mérite parce qu'il est persévérant, il sait ce qu'il veut, il nous l'a bien  montré. Je ne pourrai, malheureusement, pas être présente le 30 à Annecy. Je penserai bien à lui et j'ai hâte de découvrir ce qu'il aura proposé là-bas...  mais on se reverra forcément à un moment ou à un autre. A bientôt Thomas et bravo encore!"

Tu as commencé à 3 ans. C'est toi qui le réclamais ?


Mes sœurs faisaient de la danse, du coup j'ai surement voulu en faire aussi je pense...


Qu'est-ce que pour toi la danse ?

Thomas Brena (C)

C'est THE question ! La danse, tout dépend de chacun... Déjà, c'est un art. Donc, tout le monde en a une vision différente. C'est un moyen d'exprimer ce qui se passe à l'intérieur de ta tête sans forcément de paroles, même si en ce moment, on parle de plus en plus. Il y a beaucoup de mélanges. Mais la parole, pour moi, c'est d'abord une danse corporelle. C'est le corps qui exprime avant de parler. Voilà ce que je peux dire...


Et toi, quand tu vois d'autres danseurs, est-ce que tu lis facilement leur message ?


Tu as des sensibilités, tu peux te tromper comme tu peux avoir raison... Ton cerveau ne pense pas forcément comme tout le monde, donc, tu as des gens avec qui tu vas être plus coordonnés que certains que tu ne vas pas du tout être sur le sujet, c'était pas du tout ça, alors que avec d'autres personnes ça va être exactement ça.


Quel langage chorégraphique te parle plus ?


La danse israëlienne, je pense. La danse russe, aussi. Au Japon aussi... J'essaie de vraiment de ne pas me cloisonner. Ohad Naharin de la Batsheva, a été un déclic aussi. Quand j'ai vu le film et quand j'ai découvert son travail, ça a été fou. Maintenant, il y a beaucoup de danseurs, même amateurs, qui font des trucs de ouf humainement. Des chorégraphes du sud de la France qui ne sont pas forcément connus. Julien Derouault, j'aime beaucoup aussi.


Ton objectif là, il est, d'une part de faire tourner les différents « Messages » que tu as pu créer et d'autres parts de créer ta compagnie avec tes danseuses et danseurs.


Oui. Ca c'est dans 2-3 ans en même temps que mon diplôme d'état, je pense. Je veux vraiment prendre le temps de chaque étape.

Où résides-tu actuellement ?

A Paris.

Mais, on pourra te voir donc à l'Auditorium Seynod - Annecy (Place de l'Hôtel de Ville), Jeudi 30 Décembre à 18h! Bonne résidence et bon spectacle Jeudi!


Merci.


MESSAGE 5 : HEVDEK KAL


Cette pièce se lit dans la continuité de la pièce MESSAGE 3 H.S.M.F.S.E, une pièce très forte et intense et de Message 4 Surwork où parfois on peut être absorbé dans un cercle vertueux ou vicieux. Alors vient cette envie d'évasion et de mieux se retrouver avec soi-même pour mieux ressentir et trouver son univers, sa personne. Alors ceci peut se faire dans des lieux ensoleillés où la vie n'est pas un rêve grandeur nature...


à suivre...


Message 6: NAKBA


UVNITŘ DVASIA (sortie de résidence)


Que vois-tu ?

Un artiste ? Un technicien ? Un artisan du mouvement ? Un fou ? Un prétentieux ? Un fou ? Un dégénéré ? Un génie ? Un hypocrite ? Un alien ? Un nul ? Un débile ? Une personne incroyable ? Une personne bizarre ? Une pépite ?

Le questionnement que beaucoup se posent et se disent au fond d'une pensée, un esprit.

Où va-t-on à l'intérieur de l'esprit ?

Chacun sa réponse, chacun ses défauts et qualités que ça soit corporelles, naturelles ou autres.


Thomas Brena



PARTAGEONS LA CULTURE!

www.cultureetc.fr

248 vues0 commentaire